B I O G R A P H I E
 
 
 

Née à Paris en 1970, d'origine hongroise, elle fait son apprentissage auprès de son père Akos Szabo, artiste peintre, diplômé des Beaux- Arts de Budapest.

Elle commence très tôt et tout de suite avec du matériel de qualité. « peinture murale, dessin de poésie, devoir d'arts plastiques, dessin et aquarelle en cadeau de Noël ou d'anniversaire, j'ai toujours eu le sentiment d'apprendre en m'amusant ».
Elle reçoit pour ses douze ans une boite d'aquarelle professionnelle, « … un petit bijou et une marque de confiance inouïe de la part de mes parents ».

Au fil des années, elle développe donc, grâce à son père, différentes techniques comme le dessin, l'aquarelle et la peinture à l'huile. S'intéressant à nombres de sujets, Irina Szabo traite aussi bien le thème animalier et la nature morte que le paysage et le portrait ou encore l'abstraction. Tout en variant les thèmes et les techniques, elle peint sur des supports et des formats divers. Elle s'intéresse à la composition et au dessin autant qu'au travail de la couleur.

Parmi ses influences majeures on trouve Michel Ange, artiste complet et inégalé, Dürer, graphiste de génie, Le Caravage et ses puissants clair-obscurs, Rembrandt et Vermeer, sûrement les plus grands et les plus éclectiques peintres de XVIIe siècle, Chardin, Degas, deux artistes hors norme et hors courant, David et Ingres, techniciens virtuoses, pour n'en citer que quelques uns.

Irina s'est intéressée aux procédés séculaires de la peinture à l'huile et son travail s'approche autant que possible, des techniques perfectionnées par l'école flamande, de Van Eyck à Rubens (XVe -XVIIe siecle).
Des règles de travail éprouvées qui permettent d'obtenir une profondeur et une lumière absolument incomparables tout en garantissant à l'oeuvre une conservation optimale. Une pratique rare dans l'hyperrealisme et unique dans l'abstraction, genres auxquels Irina s'adonne à cœur joie et de manière totale.
Utilisant exclusivement pour les toiles sur chassis celles de chez " Marin Beaux-Arts " dont la réputation n'est plus à faire: des toiles 100% naturelles enduites artisanalement, jusqu'à 6 couches, ou encore des supports en bois specifiques ( résistants aux écarts de températures ) qu'elle maroufle elle-même de toile de coton encolée à la colle de peau puis enduites d'un mélange de plâtre amorphe et de colle de peau de lapin afin de préserver toute la qualité des pigments dans le temps.
Irina travaille l'empattement et le glacis par couches successives jusqu'à l'obtention du rendu souhaité qui nécessite parfois la pose de 15 à 20 couches. L'oeuvre est achevée après 150 à 300 heures de travail, par la pose du vernis final qui, selon la tradition, se fait en deux temps: un premier vernis dur qui conservera l'oeuvre ad vitam aeternam et un vernis tendre qui permettra dans quelques generations de procéder à un nettoyage sans alterer l'oeuvre.

C'est cette technique qui permet à Irina Szabo de rendre les plus infimes détails ainsi que la lumière grâce à une parfaite suggestion de l'espace. Elle ajoute à la subtilité dans le traitement des drapés, des nuances de teintes, un rendu riche des matières, du modelé des visages et des ombres portées.

La technique du clair-obscur fait partie intégrante du travail de cette artiste. « Ce clair-obscur, c'est ce fond neutre qui permet d'introduire le spectateur dans la scène. Celle-ci semble encore plus proche en raison du fond neutre. La lumière est elle aussi un élément vital de la composition. Elle fait irruption dans la scène et guide l'oeil vers l'essentiel ». Dans ses natures mortes, le relief est exprimé par ce jeu des clair-obscurs.

La composition est d'une géométrie précise, l'atmosphère y est tranquille. Ces natures mortes sont douces et intimes.
De manière générale, sa palette ne peut être qualifiée de restreinte. La couleur, essentielle dans la composition, est tout en naturel et en chaleur.

« Je suis convaincue que l'art est indispensable à l'équilibre de l'individu. Mon but est de partager avec le plus grand nombre, à travers ma peinture, des notions telles que l'émotion, l'harmonie et l'esthétique. »

 

EXPOSITIONS PERSONNELLES

1998

2001

2005

2007

Grand Hôtel d’Enghien-Les-Bains Rougier & Plé, Paris

Boutique Grenier d’Annick, Gavray Mésaouda, Paris

Vente privée Odile Roger, Paris Mizmiz, Paris

Centre culturel des Grésillons, Gennevilliers
Galatée Film, Paris
Bulles et Chromes, La Varenne St Hilaire
  2008






2009
Admi 3000, Gennevilliers
Centre culturel des Grésillons, Gennevilliers
Opus café, Paris
Festival Brassens, Vaison la Romaine
Maison du Tourisme, Gennevilliers
Vitrine des Arts, Gennevilliers

Massaï Mara, Paris
 

EXPOSITIONS COLLECTIVES


1994






1995












1996


1998


1999


2000


2001






2002

Galerie La Fleur et le Blason, Montmorency
Galerie Amyot, Paris
Salon des Beaux-Arts, Enghien-Les-Bains
Galerie Everarts, Paris
Hôtel de Ville d’ Eaubonne
Atelier Barrier, Enghien-Les-Bains

Salon du Lion’s Club de Voisins le Bretonneux
Salon des 3 A d’Avon
Salon Formes et Couleurs de Vélizy
Salon Artistique de Deuil La Barre
Salon de Printemps de Chatou Croissy
Salon du Hurepoix, Sainte Genevieve des Bois
Salon de Printemps de Villeneuve la Garenne
Salon Maurep’art de Maurepas
Salon de Peinture, Brétigny
Salon de Peinture d’Île de France
Salon des Arts de Tarverny
Salon du Mée sur Scene

Concours de dessin, Ecole des Beaux-Arts, Paris


Centre Culturel, Villers-Bocage
Enviedart.com

Les Unelles, Coutances
Château Montgomery, Ducey

Centre Culturel, La Garenne-Colombes

Château Montgomery, Ducey
Salon « Regards sur Les Arts », Lamballe
Galerie de la Cité de l’Eau, Publier Château Montgomery, Ducey Crédit Lyonnais, Granville
Salon des Arts, Gavray
« Hommage a Georges Brassens », Hambye

Brasserie Flo, Magasins Printemps, Paris
Manoir d’Argences, Saussey
Salon des Arts, Gavray
Château Montgomery, Ducey

 
2003




2004

2005

2007




2008








2009



2010


2011




2012

Espace Culturel Saint-Benoît, Saint-James
Crédit Agricole, Avranches
Château Montgomery, Ducey
Salon des Arts, Gavray

Galerie Koller, Budapest, Hongrie

La Galerie, Tourgéville

Institut Hongrois, Paris
Centre Culturel des Grésillions, Gennevilliers
Maison du Tourisme, Gennevilliers
Vente privée, Emilie de Barneville, St Clou

Festival Brassens, Vaison la Romaine
Maison du Tourisme, Gennevilliers
Vitrine des Arts, Gennevilliers
Centre culturel, Gennevilliers
Maison du tourisme, Gennevilliers
Festival Brassens, Vaison la Romaine
Vitrine des Arts, Gennevilliers
Opus Cafe, Paris

Massai Mara, Paris
Fondation Rothschild, Paris
Institut Hospitalier Franco-Britanique, Levallois-Perret

La Muraille de Chine, Paris
La Maison des Indes et des Orientalistes, Paris

La Muraille de Chine, Paris
Mediatheque Jacques Baumel, Rueil malmaison
Galerie Visio del Arte, Paris
Monte Pasqui Banque, Paris

Muraille de Chine, paris
Galerie Artitude, Paris
Auberge Saint Roch, Paris

 

 

RECOMPENSES

1994

1995


Prix d’aquarelle d’Enghien Les Bains

Prix de la ville d’ Avon
Prix de la ville de Vélizy
1er prix de peinture de Maurepas
1er prix de peinture de la ville de Brétigny
Prix de la Galerie Dôme, Salon de peinture d’Île de France, Paris

 




2001
3eme prix de peinture, Salon des Arts de Taverny
Prix de la BNP, Salon de Live, Mée sur Scene
Prix oeuvre sur papier,
Salon des Beaux Arts de Chatou

Prix du public, Salon des Arts, Gavray
 
B I O G R A P H Y

 

Born in Paris in 1970, Irina Szabo was introduced to painting at a very early age by her Hungarian born father Akos Szabo, a confirmed artist and graduate in Fine Arts from the Budapest School of Art.
 
Under his guidance, Irina learnt with high quality material from the beginning of her apprenticeship - exploring style and technique over the years. 'I always had the feeling that art was fun to learn. Murals, poetry illustration, drawings and watercolours for Christmas and birthday presents and even homework from the art class was more like play than work to me.'
 
On her twelfth birthday, Irina was given her first professional box of watercolours. ‘…a little treasure that testified to the amazing confidence my parents had regarding my work.'
 
From then on, the artist has experimented with various media and formats and developed an ever-widening spectrum of techniques, some dating back to the fifteenth century and almost forgotten today. Irina Szabo is also interested in a wide variety of subjects, ranging from the animal world through still life, to landscapes and portraits, not forgetting abstract work. She is as interested in composition and sketching as in working on colour.
 
Among her major influences, we find Michelangelo – the complete and unequalled artist, Dürer, the brilliant sketcher, Caravaggio and his powerful chiaroscuro, Rembrandt and Vermeer, certainly the greatest and most eclectic painters of the 17th century, Chardin and Degas, two extraordinary artists outside of the movement of their time, David and Ingres - technical virtuosos, to mention but a few. In particular, it’s the oil technique perfected by Van Eyck in the 15th century, a revolutionary method, which allows Irina Szabo to faithfully render the most minute details as well as the light thanks to perfect suggestion of space. To the subtlety of the way she deals with drapery, the differences of hue, she adds a rich rendering of the subject matters, the contours of the faces and the drop shadows.
 
The chiaroscuro technique plays an essential part in this artist's work. This technique is obtained by painting a neutral background and playing with light, a crucial element in the composition – guiding the eye to the essential. This creates a contrast that draws the viewer into the scene - giving an illusion of closeness to the main subject in the painting. In the artist's still lifes, depth is brought out by the contrast between light and shade. The composition is precise geometry with a quiet atmosphere. Her still lifes are soft and intimate. Irina Szabo's palette is anything but limited. In her paintings, colour is an essential element of the composition but it is always natural, revealing its warmth.
 
'I am convinced that art is essential to well-being. Through my work, my aim is to share emotion, harmony and aesthetics with the greatest number.
 

PORTRAITIST

Exalting the emotions, revealing the intimate personality of an individual, to make him present, alive.
The expressive power of Irina Szabo’s portraits is due to her ability to create a natural effect whilst at the same time giving full attention to the model’s presence. This is what makes her success.
Her observation skills enable her to treat faces with considerable realism. The strokes are meticulous, the colours are subtle and the light and processes are under control. The artist superposes several layers of paint or uses a mixed technique (black lead, pierre noire pencil, colour crayons, gouache or water-colours) in order to obtain a better rendering of the subject matter (chair, clothes etc.). In this way, the colour then becomes the very fabric of the individuals and their substance is palpable.
 

ABSTRACT PAINTER

Legend has it that one day, after Kandinsky had hung one of his paintings up upside down, he noticed the fact that the absence of a recognisable subject didn’t lessen the expressive power of the work. In 1910, he painted his first abstract watercolour, one of the first in the history of painting.
Putting an old oil painting technique, which was perfected by Van Ecyk in the 15th century, at the service of abstract painting is also the interest of Irina Szabo. It is a technique almost unique of its kind, and one that this artist willingly dapples in. Her experience of the abstract is a sort of parallel universe where the artist can infinitely play, with compositions that are always different, a rich rendering of the subject matter, a striking light-quality  and subtle colours – perfect harmony between space, light, form and movement.